top of page

Fūrinkazan

« C'est pourquoi une armée doit être preste comme le vent, majestueuse comme la forêt, dévorante comme la flamme, inébranlable comme la montagne (...) »

SUN-Tzu in L'art de la guerre

Les pièces de Fūrinkazan sont toutes cuites au bois. En 1935 Walter Benjamin inventa le concept d'Aura. C'est ça cuire au bois en céramique. Ça que ça crée : de l'aura. Rien d'autre. La cuisson bois n'est pas tributaire d'une esthétique particulière qu'elle soit d'aujourd'hui ou de demain. Mais se joint dans une ronde d'éléments heureux au milieu de laquelle trône et trôna l'art de la céramique : la terre, le bois, le feu et l'eau. Créer du lien entre les éléments de la nature est le propre de la céramique. Elle permet de destituer la plastique et de redorer le blason de la puissance, du rayonnement, de la vitalité et de l'impact émotionnel d'une oeuvre d'art. La cuisson bois paraît donc être une pratique à la fois originelle et d'autant plus pertinente dans un monde qui semble de plus en plus industrialisé, éloigné du vivant et virtuel. Fūrinkazan est une ode aux éléments de la nature, dont la vitalité créatrice reste inébranlable. 

bottom of page