top of page

Simon Manoha est né à Guilherand Granges, Ardèche, en 1987. Après avoir étudié la musique improvisée, il emménage à Paris pour y étudier la philosophie contemporaine à la Sorbonne. Il revient ensuite à l'une de ces premières passions: la photographie, qu’il continue à l’instar de toutes ses autres disciplines, de travailler. Son oncle étant potier, il finit depuis ses souvenirs d’enfance, par être rappelé par la terre. Toutes ses idées trouvent alors une faisabilité, une préhension qui lui manquaient jusque là. Il décide comme à son habitude d’apprendre en autodictate, et ce depuis le commencement: la recherche d’argile. Premiers essais, premières constructions de fours, premières erreurs. Les matières qu’il photographiait trouvent enfin leurs pâtes, leurs reliefs, l’argile prend forme depuis toutes ses observations de troncs d’arbres, de rocs, de statures humaines et de peaux. Il installe son atelier à côté d’un Anagama (four à bois), de sources d’argiles et d’innombrables minéraux utilisés pour ses émaux en Ardèche.

bottom of page